IMG_8802

 

Ce sourire si innocent .. quand je te regarde mon ange , je suis à la fois émerveillée par tant de beauté et d amour .. et en même temps j ai peur .. je pense aux années de rééducation qui nous attendent, la course de rendez-vous en rendez-vous, la peur de l’avenir. Vient ensuite l’impatience puis l’incertitude, face a tes progrès et tes regressions . Enfin, il faut faire le deuil de l’enfant parfait (plus encore que d’autres parents), accepter, accepter cette différence que nous aimons, accepter le gros mot qu’est le « handicap ». Puis affronter le regard des autres face à toi.. Culpabiliser de souffrir de la situation. Parce que tu est différent et néanmoins adorable, éprouver un sentiment d'injustice face à des enfants du même âge tellement "normaux", affronter les questions de l'entourage alors qu'on n'a aucune réponse à apporter, et L INSIGNIFIANTE des mots de ceux qui veulent nous rassurer, et cet amour si grand pour toi .. ton regard est souvent vague et tu aimes être tranquille dans ton coin, sous la table... tu as le paradoxe d'être insensible à la douleur, tu te cognes partout(comme la fois où tu t'est brûler le doigt et tu n'as pas émis un son) et à côté de ça tu ne supporte pas qu'on te touche de trop qu'on rentre dans ta bulle... mais tu me fais rêver aussi: tu adores quand on met de la musique, tu peux danser comme un foufou... tu souris tous le temps .tu adores les voitures, ton meilleur ami est l'aspirateur et ton obsession pour les lumières est déstabilisante... tu aimes ta sœur comme un dingue. Tu adores sauter comme un fou sur le canapé et Avec ton père on adore t'entendre nous dire quand on te couche : T AIME ... tu es notre rayon de soleil...Je donnerais ma vie pour prendre tes difficultés. La vie avec un enfant différent. La vie d’une mère d’enfant différent.Dyspraxie, dysphasie, Asperger, TED, dysgnosie, dysfonction non verbale, trouble attentionnel, dysmnésie, paralysie… Les différences sont trop nombreuses pour êtres tous énumérés…Peu importe la différence, le handicap, le défi de l’enfant. On s’est vu un jour remettre la clef de ce monde parallèle avec un choix tout simple :« Tu t’impliques à fond pour trouver les meilleurs outils pour ton enfant » ou « Tu ne t’impliques pas et tu lui fermes presque toutes les portes »Alors avec papa ont a pris la clef et on a foncé.  ... je t'aime bien plus que tu ne peux l'imaginer ..